Tools for Practice


#228 Les données déprimantes concernant les antidépresseurs chez les personnes âgées


CLINICAL QUESTION
Quelle est l’efficacité des antidépresseurs pour traiter la dépression chez les personnes âgées?


BOTTOM LINE
L’efficacité des antidépresseurs chez les personnes âgées est irrégulière et peut diminuer à mesure que les patients vieillissentDe 80 % à 40des patients âgés se remettront grâce aux antidépresseurs, mais certaines études ne montrent aucune différence par rapport aux taux de réponse dans les groupes placeboLes méfaits des antidépresseurs sont courants, et environ 20des patients abandonnent leur traitement en raison des effets indésirables. 



CFPCLearn Logo

Reading Tools for Practice Article can earn you MainPro+ Credits

Join Now

Already a CFPCLearn Member? Log in



EVIDENCE
Données probantes  
  • Cinq récentes revues systématiques d’essais cliniques randomisés (ECR) contrôlés par placebo ont utilisé différents âges comme critères d’inclusion  
    • Ensemble des antidépresseurspatients âgés en moyenne d’environ 70 ans, suivi de quatre semaines pour la plupart (variant entre 3 et 20), taux de « guérison » statistiquement différents (atteinte d’un changement fixe dans le score de dépression ou atteinte d’un score de dépression prédéterminé)1 : 
      • Antidépresseurs tricycliques (ATC) (10 ECR) : 75% versus 51% (placebo), nombre de sujets à traiter (NST)=5. 
      • Inhibiteurs spécifiques du recaptage de la sérotonine (ISRS) (2 ECR): 83% versus 72% (placebo), NST=10. 
    • ISRS et nouveaux antidépresseurs seulement : 10 ECRpatients âgés en moyenne de 68 à 80 anssuivi de 6 à 12 semainestaux statistiquement différents de2 : 
      • réponse (amélioration des symptômes supérieure à 50%) : 44% versus 35% (placebo), résultats irréguliers; 
      • « rémission » : 33% versus 27% (placebo), résultats irréguliers. 
    • Tout antidépresseur 15 ECRsuivi d’environ sept semaines en moyenne3 : 
      • Réponse (amélioration des symptômes supérieure à 50%) : diminution avec l’âge : 
      • 54pour un âge moyen de 44 ans, 42pour un âge moyen de 73 ans. 
      • Taux de réponse similaires dans les groupes placebo peu importe l’âge (environ 33 % à 39%).  
        • Analyse post-hoc aucune différence par rapport aux groupes placebo pour les études regroupant des patients âgés de plus de 65 ans. 
    • ISRS seulement : 12 ECRâges moyens variant entre 70 et 79 anssuivi de huit semaines pour la plupart4 : 
      • Réponse ou rémission aucune différence comparativement aux groupes placebo. 
    • Limites : résultats souvent fondés sur une analyse secondaire.
Contexte  
  • Il n’existe probablement aucune différence d’efficacité entre les ATC et les ISRS, mais les abandons dus aux effets indésirables sont plus élevés avec les ATC (24% versus 17%)5. 
  • La réaction des patients âgés aux antidépresseurs peut être plus lente que chez les adultes et il peut s’écouler de 10 à 12 semaines avant que les effets se manifestent2. 
  • La maladie chronique coexiste souvent avec la dépression chez les patients âgésy compris la fragilité, ce qui peut atténuer les effets6. 
  • Il a été démontré de façon irrégulière que la thérapie cognitivo-comportementale améliore les symptômes de dépression chez les personnes âgées7, 8. 
  • Chez les personnes âgéesles antidépresseurs ont été associés à un risque de chute semblable à celui des benzodiazépines9 
  • Les antidépresseurs pourraient ne pas être efficaces pour traiter la dépression chez les patients atteints de démence10. 


This content is certified for MainPro+ Credits, log in to access


Author(s):

  • Adrienne J Lindblad BSP ACPR PharmD
  • Shan Lu MD CCMF

1. Wilson K, Mottram PG, Sivananthan A, et al. Cochrane Database System Rev. 2001; 1:CD000561.

2. Nelson JC, Delucchi K, Schneider LS. Am J Geriatr Psychiatry. 2008 Jul; 16 (7): 558-67.

3. Tedeschini E, Levkovitz Y, Iovieno N, et al. J Clin Psychiatry. 2011 Dec;72(12):1660-8.

4. Tham A, Jonsson U, Andersson G, et al. J Affect Disord. 2013. 205:1-12.

5. Mottram PG, Wilson K, Strobl JJ. Cochrane Database System Rev. 2006;1:CD003491.

6. Vaughan L, Corbin AL, Goveas JS. Clin Interv Aging. 2015. 10:1947-58.

7. Wilson K, Mottram PG, Vassilas C, et al. Cochrane Database System Rev. 2008; 1:CD004853.

8. Jonsson U, Bertilsson G, Allard P, et al. PlosOne. 2016; 11(8):e0160859.

9. Woolcott JC, Richardson KJ, Wiens MO, et al. Arch Intern Med. 2009;169:1952-60.

10. Dudas R, Malouf R, McCleery J, et al. Cochrane Database System Rev. 2018;8:CD003944.

Authors do not have any conflicts of interest to declare.