Tools for Practice


#306 Les 5 meilleurs Outils de la pratique de 2021


CLINICAL QUESTION
Articles les plus populaires


BOTTOM LINE
1.Quelle est la différence entre une dose quotidienne de fer et une dose prise tous les deux jours ou deux fois par semaine?  
  • Conclusion : Une dose quotidienne de fer donne un taux d'hémoglobine similaire ou légèrement meilleur (environ 3 g/l) qu’une dose prise deux fois par semaine ou tous les deux jours pendant environ trois mois. La dose quotidienne augmente le taux de ferritine de manière similaire ou jusqu'à 12 µg/l de plus. Les doses intermittentes réduisent les événements indésirables (notamment les douleurs abdominales) jusqu'à 30 % (en valeur absolue). La recherche s'est concentrée sur les femmes âgées de 14 à 22 ans.
 
2.Le sémaglutide est-il efficace pour perdre du poids?
  • Conclusion : Utilisé avec des modifications au mode de vie, le sémaglutide à 2,4 mg s.c. toutes les semaines a entraîné une perte pondérale de 10-15 % (10-15 kg) sur 68 semaines contre 2-3 % (3-4 kg) sous le placebo. La plupart (70-80 %) des participants sous le sémaglutide ont perdu au moins 5 % de leur poids corporel. Environ les ¾ des patients ont eu des effets indésirables gastro-intestinaux, mais peu ont arrêté. Les patients ont regagné le poids à l’arrêt du médicament.
 
3.Quel est le rôle des inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose de type 2 (iSGLT2) chez les patients atteints d’insuffisance cardiaque chronique avec réduction de la fraction d’éjection?
  • Conclusion : Lorsqu’ils sont ajoutés à d’autres médicaments, les iSGLT2 réduisent la mortalité et les hospitalisations pour insuffisance cardiaque et améliorent la qualité de vie chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque avec réduction de la fraction d’éjection, avec ou sans diabète. Pour 100 patients traités par iSGLT2 pendant environ 1,5 an, environ deux de moins mourront, environ quatre de moins seront hospitalisés pour insuffisance cardiaque et environ sept auront une meilleure qualité de vie par rapport au placebo.
 
4.La colchicine est-elle efficace en prévention secondaire des maladies cardiovasculaires?
  • Conclusion : Chez les personnes atteintes de maladie coronarienne, de faibles doses quotidiennes de colchicine réduisent de ~1 %/an (réduction du risque relatif 25-30 %) le risque d’événements cardiovasculaires, mais augmentent de ~2 % le risque d’événements gastro-intestinaux (surtout la diarrhée) et n’ont aucun effet sur la mortalité.
 
5.Dans les cas d'hyperménorrhée sans pathologie gynécologique chez les femmes non ménopausées, est-ce que l'usage d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peut améliorer les résultats pour les patientes?
  • Conclusion : Selon des données probantes de moindre qualité, les AINS contribueraient à réduire la perte de sang menstruel moyenne d'environ 30 %, ainsi qu'à réduire l'usage de produits de protection féminine d'environ 20 à 50 % par rapport au placebo. L'incidence sur la durée de la perte de sang n'est pas uniforme.



CFPCLearn Logo

Reading Tools for Practice Article can earn you MainPro+ Credits

Join Now

Already a CFPCLearn Member? Log in





This content is certified for MainPro+ Credits, log in to access


Authors do not have any conflicts of interest to declare.