Tools for Practice Outils pour la pratique


#154 Comprimés ou pompes : Antagonistes des récepteurs des leucotriènes pour traiter l’asthme chez l’enfant


CLINICAL QUESTION
QUESTION CLINIQUE
Les antagonistes des récepteurs des leucotriènes (ARLT) sont-ils efficaces pour traiter l’asthme infantile?


BOTTOM LINE
RÉSULTAT FINAL
 L’utilisation d’antagonistes des récepteurs des leucotriènes au lieu de corticostéroïdes en inhalation comme monothérapie causera une exacerbation de plus chez tous les 21 patients. En tant que complément des corticostéroïdes en inhalationles antagonistes des récepteurs des leucotriènes sont inférieurs aux bêta-agonistes à longue durée daction (BALA) et sont associés à des résultats semblables à ceux de doses accrues de corticostéroïdes en inhalation (CI). Les données sont limitées et n’appuient pas l’utilisation chez les enfants âgés de cinq ans et moins.   



CFPCLearn Logo

Reading Tools for Practice Article can earn you MainPro+ Credits

La lecture d'articles d'outils de pratique peut vous permettre de gagner des crédits MainPro+

Join Now S’inscrire maintenant

Already a CFPCLearn Member? Log in

Déjà abonné à CMFCApprendre? Ouvrir une session



EVIDENCE
DONNÉES PROBANTES
  • Les essais cliniques randomisés (ECR) rendent compte de nombreux résultats, plus particulièrement des indicateurs de substitution tels que le volume expiratoire maximal par seconde. Nous nous sommes concentrés sur les résultats cliniques objectifs. 
    • Trois revues systématiques d’ECR Les CI sont supérieurs aux ARLT pour l’asthme léger ou modéré1-3. 
      • Revue Cochrane la plus importante (19 essais, 3333 enfants)1: Par rapport aux CI (13,3 %), les ARLT ont été associés à une hausse significative des exacerbations d’asthme nécessitant des corticostéroïdes oraux (18,8%)nombre nécessaire pour obtenir un effet nocif (NNN)=21. 
    • Trois revues systématiques ont évalué les ARLT en tant que traitement adjuvant (4 à 16 semaines)3,4,5. Un ECR a comparé les taux d’exacerbations pour ce qui suit : 
      • Les ARLT combinés aux CI par rapport à une dose semblable de CI6 
        • 279 enfantsaucune différence. 
      • Les ARLT combinés à une faible dose de CI par rapport à une dose modérée de CI7:  
        • 165 enfants, aucune différence 
      • Les ARLT combinés aux CI par rapport aux BALA utilisés avec des CI7: 
        • 167 enfants, aucune différence.   
        • Selon l’indicateur composite (exacerbations, nombre de jours sans symptômes et volume expiratoire maximal par seconde), les ARLT sont inférieurs aux BALA, NNN=6. 
      • Une méta-analyse en réseau (35 ECRconstaté que les CI combinés aux BALA donnent les meilleurs résultatsLes CI combinés aux ARLTune dose moyenne ou forte de CI ou une faible dose de CI viennent en deuxième lieu et sont à égalité, suivis des ARLT utilisés seuls et du placebo en dernier lieu8. 
    • Les ECR comparant les ARLT à un placebo signalent des résultats contradictoires9,10. 
   

CONTEXT
CONTEXTE
  • Peu d’ECR comptent des enfants âgés de cinq ans et moins, et aucun effet bénéfique constant n’a été démontré11,12.   
    • Les lignes directrices précisent que les ARLT ne sont pas recommandés ou doivent être évitéen attendant la publication de nouvelles données probantes sur ce groupe d’âge. 
  • De 2007 à 2009, les ARLT étaient le deuxième médicament le plus couramment prescrit aux enfants âgés de 0 à 11 ans (États-Unis)14. 
  • Les préoccupations des parents à l’égard de l’innocuité des CI, y compris les effets sur la croissance, peuvent influer sur la prise de décision et l’observance15. Il n’existe aucune différence entre les ARLT et les CI en ce qui concerne les taux d’effets indésirablesmais un plus grand nombre de patients prenant les ARLT se sont retirés de l’étude en raison d’un asthme mal maîtrisé1. 
  • Les ARLT ont eu des effets bénéfiques sur divers sous-groupes, notamment ceux qui présentaient une rhiniteallergique16,17, une bronchoconstriction provoquée par lexercice18 et des génotypesparticuliers19. La recherche, quoique limitée, indique que ces groupes obtiennent des résultats supérieurs avec les CI16-19. 


Latest Tools for Practice
Derniers outils pour la pratique

#370 Des antibiotiques ou aucun antibiotique pour la diverticulite aiguë, telle est la question!

Les antibiotiques changent-ils les résultats cliniques des patients atteints de diverticulite aiguë non compliquée?
Read Lire 0.25 credits available Crédits disponibles

#369 Rappelez-moi : les médicaments qui ciblent les dépôts amyloïdes cérébraux améliorent-ils ma démence?

Les anticorps monoclonaux anti-amyloïdes sont-ils sûrs et efficaces pour un déficit cognitif léger ou la démence d’Alzheimer?
Read Lire 0.25 credits available Crédits disponibles

#368 Restriction du sodium en cas d’insuffisance cardiaque : solution bénéfique ou problème salé?

La restriction du sodium améliore-t-elle les résultats des patients atteints d’insuffisance cardiaque chronique?
Read Lire 0.25 credits available Crédits disponibles

This content is certified for MainPro+ Credits, log in to access

Ce contenu est certifié pour les crédits MainPro+, Ouvrir une session


Author(s)
Auteur(s)
  • Chris Novak B. Sc.
  • Christina Korownyk M.D. CCMF

1. Chauhan BF, Ducharme FM. Cochrane Database Syst Rev. 2012; 5:CD002314.

2. Massingham K, Fox S, Smaldone A. J Pediatr Health Care. 2014; 28(1):51-62.

3. Castro-Rodriguez JA, Rodrigo GJ. Arch Dis Child. 2010; 95(5):365-70.

4. Chauhan BF, Ben Salah R, Ducharme FM. Cochrane Database Syst Rev. 2013; 10:CD009585.

5. Chauhan BF, Ducharme FM. Cochrane Database Syst Rev. 2014; 1:CD003137.

6. Simons FE, Villa JR, Teper AM, et al. J Pediatr. 2001; 138(5):694-8.

7. Lemanske RF, Mauger DT, Sorkness CA, et al. N Engl J Med. 2010; 362(11):975-85.

8. Zhao Y, Han S, Shang J, et al. J Asthma. 2015; 52(8):846-57.

9. Knorr B, Matz J, Bernstein JA, et al. JAMA. 1998; 279(15):1181-6.

10. Weiss KB, Gern JE, Johnston NW. Ann Allergy Asthma Immunol. 2010; 105(2):174-81.

11. Nwokoro C, Pandya H, Turner S, et al. Lancet Respir Med. 2014; 2(10):796-803.

12. Valovirta E, Boza ML, Robertson CF, et al. Ann Allergy Asthma Immunol. 2011; 106(6):518-26.

13. Ducharme FM, Dell SD, Radhakrishnan D, et al. Can Respir J. 2015; 22:135-43.

14. Gu Q, Dillon CF, Burt LI. Available at: http://www.cdc.gov/nchs/data/databriefs/db42.htm. (Last accessed September 14, 2015)

15. Chan PW, DeBruyne JA. Pediatr Int. 2000; 42(5):547-51.

16. Philip G, Nayak AS, Berger WE, et al. Curr Med Res Opin. 2004; 20(10):1549-58.

17. Wilson AM, Dempsey OJ, Sims EJ, et al. Clin Exp Allergy. 2001; 31(4):616-24.

18. Parsons JP, Hallstrand TS, Mastronarde JG, et al. Am J Respir Crit Care Med. 2013; 187(9):1016-27.

19. Nwokoro C, Pandya H, Turner S, et al. Lancet Respir Med. 2014; 2(10):796-803.

Les auteurs n’ont aucun conflit d’intérêts à divulguer.